La viticulture en danger, Ombrea en action 🍇💥

Cette semaine se tient le salon professionnel Wine Paris, où la capitale devient le centre mondial du vin. L’occasion pour Ombrea de poser son regard sur le monde de la viticulture toujours plus menacé, avec un scénario climatique qui prévoit une hausse des températures de 4 à 6 °C d’ici à 2100.

La viticulture en danger, Ombrea en action 🍇💥

🍇🍇🍇🍇🍇🍇🍇🍇🍇🍇🍇🍇🍇🍇🍇🍇🍇🍇🍇🍇🍇🍇🍇🍇🍇🍇🍇🍇🍇🍇🍇🍇 Cette semaine se tient le salon professionnel Wine Paris, où la capitale devient le centre mondial du vin. L’occasion pour Ombrea de poser son regard sur le monde de la viticulture toujours plus menacé, avec un scénario climatique qui prévoit une hausse des températures de 4 à 6 °C d’ici à 2100.

Les vignobles du monde seront largement touchés, avec un report des vignes de 1000 km. Avec pour conséquence la disparition d’une grande partie des vignobles traditionnels (notamment méditerranéens). Des effets sont déjà observés depuis plusieurs années avec l’avancée du calendrier viticole.

Les perturbations climatiques (grêle, sécheresse, gel, inondations et érosion par averses torrentielles) entrainent inévitablement des changements physiologiques de la vigne, avec des vendanges de plus en avancées (15 jours dans le Sud et 26 jours en Alsace) ou un excès de sucre et un défaut d’acidité sur le vin.

Ce sont entre autres, les effets observés depuis 30 ans par l’INRA. On constate désormais une augmentation de la teneur en alcool de 1 à 2 degrés et une diminution de l’acidité réduisant les arômes du vin.

Pour faire face aux défis d’aujourd’hui et de demain, Ombrea s’engage auprès du monde agricole en protégeant les cultures touchées par le changement. La filière vitivinicole, riche souvent d’un savoir-faire historique s’ouvre de plus en plus aux innovations. C’est dans ce cadre qu’Ombrea a lancé une expérimentation de grande ampleur, en partenariat avec la Société du Canal de Provence et l’Institut Français de la Vigne et du Vin, dans le Var. Les premiers résultats sont très positifs, puisque le système a permis en 2019 une diminution de 5% de sucres et 1°d’alcool trouvés dans les raisins pour le cépage Caladoc. 🍇🍇🍇🍇🍇🍇🍇🍇🍇🍇🍇🍇🍇🍇🍇🍇🍇🍇🍇🍇🍇🍇🍇🍇🍇🍇🍇🍇🍇🍇🍇🍇

Contactez-nous